Nos projets pour 2013

Association Solidarité Afrique de Ouest (A.S.A.O.)

- programme prévu pour 2013 - le 06 juin 2012

 

Chers amis,

 

Pour 2013, nous prévoyons des projets d’un montant de 940 Millions FCFA  au Burkina Faso. Les Coûts sont pris en charge à trois quarts par le ministère allemand de la coopération et à un quart par les fonds propres de notre association.

Nous avons envoyé une demande à notre ministère pour recevoir des subventions d’un montant de 826,5 Millions FCFA, mais nous n’avons pas encore reçu l’accord. Sous condition d’avoir ces subventions demandées, nous voulons réaliser la construction de 5 écoles primaires et de 35 collèges – ce que vous pouvez voir dans cette lettre. Nous avons fini le liste pour 2013.

 

L’Association Solidarité Afrique de l’Ouest a reçu ca. 100 demandes pour la construction d’écoles primaires et ca. 60 pour des CEG. Manque de moyens, nous ne pouvons pas réaliser toutes ces demandes. Les autres villages restent sur notre liste d’attente.  Nous essayons de les classer d’après une priorité: nombre d’habitants, éloignement jusqu’à l’école la plus proche /au collège le plus proche etc.

 

Vu le grand nombre de réalisations, nous sommes obligés de construire plusieurs projets dans une zone pour diminuer les frais de suivi. L’année suivante, nous choisirons d’autres zones pour concentrer les projets.

 

Même si nous avons déjà prévu le nombre de logements, la décision définitive pour cela sera prise par notre ministère. Puisqu'un forage coûte le même prix comme un logement, nous réfléchissons de construire seulement un logement dans une localité qui n'a pas de forage dans un rayon d'un kilomètre et en récompense d'y ajouter un forage. Nous ne voulons pas financer un bâtiment administratif pour les CEG, mais nous construirons deux bureaux.

Puisque nous voulons bientôt commencer nous demandons à la population des villages prévus de faire tous les efforts pour ramasser les agrégats nécessaires. Nous envisageons de commencer avec la construction (01.11.2012) dans les villages qui auront ramassé le plus rapidement les agrégats nécessaires pour leur projet.

 

Notre représentant, Monsieur Anselm Sanou, se rendra sur les chantiers pour vérifier la quantité ramassée. Les directives de notre représentant et de la technicienne sont à appliquer.

 

Les dernières années, nous avons quelquefois dû constater que la population n’a pas du tout aidé pendant la construction. Dans un cas pareil, nous arrêterons immédiatement et définitivement les travaux pour réaliser le projet dans un autre village.

 

Pour les écoles primaires, nous avons prévu:

 

  1. Ecole primaire à Kienfangué, commune de Komsilga, Kadiogo, un bâtiment à trois classes, abords scolaires, cuisine, grillage
  2. Ecole primaire à Foura, commune de Kaya, Sanmatenga, un bâtiment à trois classes, abords scolaires, cuisine, grillage
  3. Ecole à Kamsaogo, commune de Kaya, Sanmatenga,  un bâtiment à trois classes, un logement,  abords, cuisine, grillage
  4. Normalisation à Nagséné, comm. de Yako, Passoré, un bâtiment à trois classes, grillage
  5. Normalisation à Moussobadougou, Commune de Péni, Houet, un bâtiment à trois classes, grillage

 

Pour les collèges, nous avons prévu:

 

  1. Collège à Baskoudré, commune de Kosimoro, Sanmatenga, un bâtiment à quatre classes, abords scolaires, cuisine, grillage
  2. Collège à Soubeira-Natenga, commune de Ziga, Sanmatenga, un bâtiment à quatre classes, grillage
  3. Collège à Koutoumtenga, commune de Boussouma, Sanmatenga, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage
  4. Collège à Rondo, commune de Kalsaka, Yatenga, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

10. Collège à Youba, commune de Ouahigouya, Yatenga, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

11. Collège à Méné, commune de Barga, Yatenga, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

12. Collège à Pobé-Mengao, commune de Pobé-Mengao, Soum, un bâtiment à quatre classes, abords scolaires, cuisine, grillage

13. Collège à Béléhédé, commune de Tongomayel, Soum, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

14. Collège à Bélhouro, commune de Aribinda, Soum, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

15. Collège à Djika, commune de Aribinda, Soum, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

16. Collège à Zougo, commune de Bagaré, Passoré, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

17. Collège à Minissia, commune de La-Todin, Passoré, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

18. Collège à , commune de Yé, Nayala, un bâtiment à quatre classes, grillage

19. Collège à Djimbara, commune de Gassan, Nayala, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

20. Collège à Passakongo, commune de Dédougou, Mouhoun, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

21. Collège à Oulani, commune de Dedougou, Mouhoun, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

22. Collège à Koumana, commune de Bondoukuy, Mouhoun un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

23. Collège à Ouéllé, commune de Kiembara, Sourou, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

24. Collège à Tansila, commune de Tansila, Banwa, un bâtiment à quatre classes, grillage

25. Collège à Kalembouly/Bitiako, commune de Siby, Balé, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

26. Collège à Brédie, commune de Silly, Balé, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

27. Collège à Kovio, commune de Fouzan, Tuy, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

28. Collège à Soumousso, commune de Karangasso-Vigué, Houet, un bâtiment à quatre classes, grillage

29. Collège à Lahirasso, commune de Padéma, Houet, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

30. Collège à Tin, commune de Orodora, Kénédougou, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

31. Collège à Samogohiri, commune de Samogohiri, Kénédougou, un bâtiment à quatre classes, grillage

32. Collège à Diarabakoko, commune de Banfora, Comoé, un bâtiment à quatre classes, abords, cuisine, grillage

33. Collège à Lopal, commune de Koper, Ioba, un bâtiment à quatre classes, un logement, abords, cuisine, grillage

34. Collège à Guéguéré, commune de Guéguéré, Ioba, un bâtiment à quatre classes, grillage

35. Collège à Bondigui, commune de Bondigui, Bourgouriba, un bâtiment à quatre classes, grillage

36. Collège à Diassara, commune de Iolonioro, Bourgouriba, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

37. Collège à Boussera, commune de Boussera, Bourgouriba, un bâtiment à quatre classes, grillage

38. Collège à Yerifoula, commune de Loropeni, Poni, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

39. Collège à Galgouli, commune de Kampti, Poni, un bâtiment à quatre classes, deux logements, abords, cuisine, grillage

40. Collège à Legmoin, commune de Légmoin, Noumbiel, un bâtiment à quatre classes, grillage

Si un village ou un département n’a pas assez ramassé ou une autre ONG y est actif et construit un établissement scolaire, nous choisirons Rounga, commune de Ouindigui dans le Loroum et Dougouri, commune de Ouidi dans le Loroum pour la construction d’un CEG.

Nous demandons à la population de Ouindigui et Dougouri de ramasser aussi les agrégats nécessaires. Même si les autres villages auront assez de matériel, nous promettons à ces deux villages d’y construire les projets en 2014 et la population aura déjà tous les agrégats.

 

Pour le début, nous ne payerons que 50 tables-bancs, deux bureaux, deux chaises et un ou deux armoires par école ou collège.  Si la population a bien planté et entretenu correctement le mobilier et économisé les réserves demandées, l’ASAO décidera après 2 ou 4 ans de livrer le reste du mobilier pour les autres classes.

 

A part des normalisations, nous finançons un grillage autour des classes, des abords pour les élèves et une cantine scolaire, si  nécessaire. Après la réalisation des projets, les élèves aussi bien que les parents d’élèves plantent et entretiennent des arbres autour des différents bâtiments et dans la cour pour créer un microclimat plus favorable. Les plants doivent être plantés à 3 mètres du bâtiment et avoir une grandeur d’au moins 50 centimètres. Il faut absolument conserver les arbres qui existent déjà avant la construction.

 

Tout en espérant à une bonne continuation du projet dans votre village et je vous prie, Madame, Monsieur, chers amis, d’accepter mes sentiments les plus amicaux et de les transmettre à toute la population.

 

Karl-Wilhelm Simonis

Officier de l’Ordre national